Qui sommes nous ? - Contacts - FAQ - Partenaires - Lettre d'infos - Plan du site
Ballon intra-gastrique
Principe et mise en place
Indications et contre-indications
Résultats du ballon gastrique
Centres de cures
Psychothérapie
Prévention de l'obésité
Stimulation électrique
Stimulation intra-gastrique
Système ABILITI de stimulation gastrique
Méthodes non invasives
Accueil > Autres traitements > Ballon intra-gastrique > Résultats du ballon gastrique

Résultats du ballon gastrique

La mise en place ballon gastrique est un procédé peu invasif mais temporaire utilisé dans le traitement de l'obésit. Il est connu depuis une trentaine d'années, très en vogue aux USA dans les années 1980, puis abandonné, et à nouveau fréquemment employé depuis une dizaine d'années avec un modèle plus fiable (INAMED, USA). Il n'y a cependant pas vraiment d'engouement car les résultats sont également souvent ... provisoires! On attendait donc avec une certaine impatience des résultas à plus long terme, pour répondre à la question primordiale: peut-on maintenir la perte de poids obtenue avec le ballon une fois celui-ci enlevé ?

Une des équipes les plus expérimentées dans ce domaine, et disposant d'une longue durée d'emploi du ballon, vient précisément de publier ses résultats*. En Belgique (région de Liège) 100 patients consécutifs (77 femmes, 23 hommes) ont bénéficié de l'implantation d'un ballon de modèle INAMED (gonflé avec 500 cc de serum) entre mars 2000 et mars 2002 et ont été suivis jusqu'à un après le retrait du ballon. Bien que la recommandation du fabriquant soit le retrait au sixième mois, beaucoup de patients (48) l'ont gardé au delà de 10 mois, si bien que le temps moyen d'implantation a été de 9,9 mois. Le poids moyen était de 96 kg, et l'index de masse corporel moyen de 34 (25 à 60). Les effets secondaires du ballon ont été surtout les nausées et vomissements (deux tiers des patients durant les premiers jours, et encore un tiers durant la durée totale de l'implantation). Il n'a pas été rapporté de complication grave, mais 20 patients présentaient lors du contrôle endoscopique (lors du retrait) des lésions inflammatoires de type oesophagite. Lors de l'ablation du ballon,la perte de poids a été en moyenne de 12 kg, soit une perte d'excès de poids de 40%. Un an après le retrait du ballon, ces chiffres étaient de 8,6 kg et 27%, ce qui est assez satisfaisant par rapport aux traitements conventionnels de l'obésité.

Cependant 44 patients avaient un résultat insatisfaisant, ce qui conduit à penser que ce traitement n'est pas forcément adapté à tout patient obèse...

* What becomes of patients one year after the intragastric balloon has been removed? J Herve, CH Wahlen et col. Obesity Surgery 2005, 15: 864-870.


Résultat

L'effet ballon dure environ deux mois, entraînant durant cette période une limitation très nette de la satiété.
Cet effet s'estompe ensuite et il faut alors être pris en charge de manière très stricte sur le plan diététique.
Les effets à long terme du ballon sont un amaigrissement substantiel qui est en moyenne d'une quinzaine de kilos.
Des extrêmes de 0 à 80 kilos ont été observés. L'expérience italienne, portant sur 264 patients traités dans 3 centres fait état de bons résultats, mais a concerné principalement des patients obèses morbides (avec BMI de plus de 40 kg/m2). L'expérience hollandaise (plus de 700 patients) est également encourageante.

Après l'ablation du ballon ou après son élimination spontanée, une reprise du poids est certainement possible. Cette efficacité relative sur le long terme entraîne de la part de la Sécurité Sociale française un non remboursement du ballon et donc de la totalité des frais afférents (se renseigner pour les détails de la prise en charge).

Dans environ le quart des cas le ballon est spontanément éliminé par les selles ou beaucoup plus exceptionnellement par un vomissement qui peut être surprenant mais qui n'est pas dangereux. Dans les autres cas, il faut le retirer selon les mêmes modalités que celle de la mise en place (hospitalisation d'une journée). La durée d'implantation conseillée est de 4 à 6 mois, mais peut être portée à davantage si le patient le souhaite.

Dans l'autre moitié des cas il y a soit perte insuffisante de poids, soit impossibilité de la stabilisation du poids du fait du non changement des habitudes antérieures. On ne dispose pas encore de résultats plus éloignés, et des études prospective menées sur le long terme manquent encore pour évaluer les résultats.
Il faut donc prendre conscience qu'il s'agit d'une incitation forte à une 'reprise en main' des habitudes alimentaires, mais qui n'a aucun sens sans un accompagnement très strict sur le plan diététique. En aucun cas il ne s'agit une solution définitive au problème de l'obésité.


Consignes a respecter après mise en place du ballon


- Manger lentement, dans le calme, en mastiquant les aliments.
- Fractionner la prise alimentaire en de petites quantités (utiliser de petites assiettées).
- Si vous sentez un reflux de liquide acide ou un ballonnement arrêtez de manger.
- Fractionner l'alimentation en trois repas et trois collations.
- Eviter le grignotage.
- Boire au moins un litre et demi d'eau par jour.
- Ne pas boire et manger en même temps. Un verre d'eau une demi-heure avant le repas et un à deux verres d'eau une demi-heure après le repas sont utiles dans un but de se réhydrater et surtout de nettoyer le ballon ce qui évite les renvois nauséabonds type oeuf pourri qui sont liés à la stagnation des aliments autour du ballon
- Eviter les boissons trop gazeuses. Thé et café trop forts sont également déconseillés.
- Eviter le tabac à jeun.
- Ne pas prendre trop tard le repas du soir.
- Attendre au moins deux heures avant d'aller ce coucher.
- Des douleurs sont possibles en position allongée pour dormir, ou lorsque l'on se penche sur le côté.
- Intensifier l'activité physique. Marcher au moins quinze minutes par jour.


Quoi de neuf sur le sujet ?

- Un nouveau modèle doit être commercialisé, dont la durée de vie est plus longue et la solidité meilleure, avec également une capacité de gonflage à 700 cm3.
- Une étude européenne coordonnée multi-centrique doit démarrer pour une évaluation des résultats du ballon intra-gastrique (7 centres engageant 140 patients).
Envoyer cet article par email à un(e) ami(e)
Tous les champs sont obligatoires