Qui sommes nous ? - Contacts - FAQ - Partenaires - Lettre d'infos - Plan du site
Ballon intra-gastrique
Principe et mise en place
Indications et contre-indications
Résultats du ballon gastrique
Centres de cures
Psychothérapie
Prévention de l'obésité
Stimulation électrique
Stimulation intra-gastrique
Système ABILITI de stimulation gastrique
Méthodes non invasives
Accueil > Autres traitements > Prévention de l'obésité

Prévention de l'obésité

Bien que cet aspect soit souvent négligé par l'enseignement médical, il devrait être à la première place, et s'afficher notamment en priorité dans les programmes gouvernementaux ou de santé publique.

On s'accorde à définir plusieurs pistes pour cette prévention :

- Réaliser des campagnes d'information auprès du grand public, par voie de presse, radio ou télévision. Il faut éduquer le public sur les risques de l'obésité, en les présentant comme aussi délétères que ceux du tabac ou de l'alcoolisme, et insister sur les règles de base de l'hygiène alimentaire, telles que celles qui sont rappelées dans la chapitre Diététique de ce site.

- Développer une action pédagogique dans les écoles selon les mêmes principes. Aux Etats-Unis par exemple, des campagnes ciblées ont pu être menées avec succès après identification de groupes à risques dans les écoles, les élèves repérés et volontaires (parfois quelques centaines) étant enrôlés plusieurs années dans un programme d'éducation alimentaire, une éducation physique adaptée etc. L'absence d'une coordination à l'échelle nationale dans ce pays explique cependant que l'obésité y reste un fléau national. On serait en droit d'attendre plus d'efficacité des pays européens.

- Agir sur les lieux de restauration collective tels que les cantines scolaires pour que l'alimentation y soit équilibrée et que des conseils y soient délivrés.

- Faire pression sur les organismes de restauration rapide dans le même sens.

- Agencer ou modifier les éléments de l'urbanisme qui concourent à limiter la dépense énergétique : par exemple limiter les accès aux escalators, développer les voies cyclables et pistes de marche.

- Lutter contre l'extension de la voiture comme seul moyen de locomotion. Revaloriser la pratique du sport.

- Développer et subventionner la recherche en santé publique et en épidémiologie sur l'obésité, notamment concernant la pédiatrie.

- Certains scientifiques n'hésitent pas à proposer des mesures plus draconiennes, et il est à craindre que l'évolution "épidémique" de l'obésité ne leur donne raison. Par exemple, on pourrait exiger des compagnies alimentaires une régulation autoritaire en composants à haute valeur calorique, à tout le moins un affichage strict des teneurs. De même on devrait mettre en place un contrôle plus strict de publicité, ou l'assortir de messages d'avertissement à part égale. Enfin, l'on pourrait décourager la consommation des aliments très énergétiques en augmentant les taxes sur ces produits. Ceci supposerait que la santé publique installe l'obésité sur le même pied que la consommation excessive de tabac ou l'alcool. On en est loin, bien que de nombreux signaux d'alarme se soient allumés !
Envoyer cet article par email à un(e) ami(e)
Tous les champs sont obligatoires