Qui sommes nous ? - Contacts - FAQ - Partenaires - Lettre d'infos - Plan du site
Chirurgie digestive
Anneau gastrique 2016
La plicature gastrique (2)
La plicature gastrique (1)
La plicature gastrique chirurgicale
La révision endoscopique des échecs tardifs de la chirurgie bariatrique
Nouvelles techniques
Principales techniques
Faire le choix de son intervention bariatrique
Bypass bilio-pancréatique
Bypass gastrique
Sleeve gastrectomie
Résultats de la chirurgie
Examens pré-opératoires
Déroulement de l'intervention
Suivi post-opératoire
Diététique post-opératoire immédiate
Contre-indications
Risques de l'intervention
Causes d'échec à long terme de l'anneau modulable
Indications de la chirurgie digestive de l'obésité
Robotique et chirurgie de l'obésité
Chirurgie de l'obésité dans le monde et en Europe : les chiffres
Consommation de sucres chez les opérés de gastroplastie
Peut-on opérer les adolescents ?
Super obèses
Chirurgie plastique
Principes de la stratégie en chirurgie plastique chez le patient obèse qui a maigri
Localisations de la chirurgie plastique
Stratégie thérapeutique
Chirurgie plastique de l'obésité sans perte de poids
Niveau de preuve en chirurgie de l'obésité
Problèmes psychologiques
Accueil > Chirurgie > Chirurgie digestive > Peut-on opérer les adolescents ?

Peut-on opérer les adolescents ?

Les chiffres d'obésité dans le monde occidental ne sont pas seulement inquiétants dans la population adulte. Ainsi 17% des adolescents américains sont en surpoids, et 4% sont obèses, dont malheureusement 80% le resteront à l'âge adulte.

Depuis longtemps le fait de savoir si l'on peut ou doit opérer des adolescents obèses par une technique bariatrique fait l'objet de débats et de controverses. Ceux-ci divisent une majorité de praticiens qui pensent que des adolescents n'ont pas la maturité pour réaliser pleinement les contraintes inhérentes à la chirurgie de réduction gastrique par exemple (comme l'anneau modulable) et une minorité qui jugent que par exemple on ne peut pas ne pas répondre à la détresse d'un jeune de 17 ans qui pèse 150 kg, dont la scolarité et l'avenir professionnel sont très compromis par son état.

Dans le monde, l'avis des premiers l'emporte largement, car après tout rien n'empêche de proposer à ces adolescents un programme diététique strict, éventuellement au sein d'institutions spécialisées (il en existe d'excellentes en France); en cas d'échec avéré, il est toujours loisible d'attendre leur majorité pour poser une éventuelle indication de chirurgie bariatrique, en étroite concertation avec la famille, ainsi que les éducateurs, nutritionnistes et psychologues qui les ont pris en charge.

En France, le débat est en principe tranché puisqu'une directive de la Caisse nationale d'Assurance Maladie soumet la chirurgie bariatrique à la procédure dite de l'Entente Préalable: parmi les critères sur lesquels la sécurité sociale statue (par l'intermédiaire du médecin-conseil de chaque caisse locale), figurent le poids et la taille bien sûr, l'évaluation pyschologique et diététique, et l'âge qui doit être de plus de 18 ans.

Cependant des équipes chirurgicales ont souvent présenté leurs résultats chez les adolescents.

Aux Etats-Unis, des chirurgiens renommés travaillant à Minneapolis et à Pittsburg ont fait état de vingtaines de cas chez des enfants de 13 à 17 ans. Il s'agissait d'obèses majeurs avec des excès de poids supérieurs à 60 kg et les résultats ont été jugés satisfaisants. Une remarque favorable: l'encadrement pré et post-opératoire est en général irréprochable dans ce pays; une remarque défavorable à notre avis: l'intervention de très loin majoritaire aux USA (le "gold standard") est le bypass gastrique (référez vous au chapitre chirurgie du site pour les détails), intervention certes très efficace mais plus mutilante que l'anneau modulable. C'est un choix très discutable que de l'appliquer systématiquement à des adolescents...
Une étude australienne documentée a également été publiée récemment: 17 jeunes de 14 à 19 ans ont été opérés par la méthode de l'anneau modulable, avec de bons résultats*.

Concluons qu'il est probablement souhaitable que cette chirurgie reste très encadrée au plan réglementaire !

* Dolan K et col. Laparoscopic gastric banding in morbidly obese adolescents. Obesity Surgery, 2003, 13, 101-104.
Envoyer cet article par email à un(e) ami(e)
Tous les champs sont obligatoires