Qui sommes nous ? - Contacts - FAQ - Partenaires - Lettre d'infos - Plan du site
Nouveautés
Méthodes du futur dans le traitement de l'obésité (actualisation)
L'anneau modulable est-il sur le déclin ? (3)
L'anneau modulable est-il sur le déclin ? (2)
Nouvelle technique commentée en vidéo
L'endo-plicature gastrique, une petite révolution?
Le ballon gastrique avalable: une révolution?
Promesses du ballon gastrique avalable dans le traitement de l'obésité
Fiches pratiques
Les centres d'excellence européens en chirurgie de l'obésité
Activité de la clinique Lyon Nord-Rillieux, groupe VIVALTO
Avantages comparés
Centres experts en chirurgie bariatrique
Nouvelles technologies à la clinique Lyon-Nord
IInd International Symposium on Non Invasive Bariatric Techniques
Accueil > Actualités > Nouveautés > Méthodes du futur dans le traitement de l'obésité (actualisation)

Méthodes du futur dans le traitement de l'obésité (actualisation)

[Méthodes du futur dans le traitement de l'obésité (actualisation)]

Méthodes du futur dans le traitement de l'obésité (actualisation):
Voici les pistes de recherche non chirurgicales significatives en 2011
1. Les bactéries:  On sait désormais que celles qui composent la flore intestinale jouent un rôle dans le développement de l'obésité; selon le type de colonies bactériennes présentes dans l'intestin, on peut prévoir la probabilité d'une obésité, mais elles changent aussi en fonction du régime alimentaire, ce qui permet de penser que la modification de l'alimentation (par des compléments nutritionnels) pourrait être un traitement de l'obésité "installée".
2. La mimétique des effets de la chirurgie: C'est un des meilleurs exemples de la collaboration qui s'est instaurée entre médecins et chirurgiens. Certaines hormones sécrétées par l'intestin sont "réactivées" lors de certaines interventions bariatriques (par exemple le bypass ou court-circuit gastro-intestinal); de là à imaginer l'administration de ces hormones stimulatrices de la satiété, PYY et GLP1... Essais en cours!
3. La transformation du tissu adipeux: le tissu adipeux dit brun (opposé au tissu blanc) est un brûleur de graisses, que l'on pourrait activer, par exemple en transformant le tissu blanc en tissu brun, grâce à des "activateurs" spécifiques.
4. Adapter l'alimentation au profil génétique: Selon le patrimoine génétique d'un individu donné, la recherche actuelle cherche à déterminer le meilleur profil d'alimentation. Un programme européen baptisé Diogenes (Diet, obesity and genes) a débuté en 2005 a permis d'étudier la relation entre terrain génétique et réponse de l'organisme à un changement nutritionnel.
Envoyer cet article par email à un(e) ami(e)
Tous les champs sont obligatoires