Qui sommes nous ? - Contacts - FAQ - Partenaires - Lettre d'infos - Plan du site
Régulation de l'appétit
Causes et mécanismes de l'obésité
Mesures de l'obésité
Fréquence, coût et conséquences sociales de l'obésité
Grandes options dans le traitement de l'obésité
Stratégie thérapeutique chez un obèse
Front de la lutte contre l'obésité
Bénéfices de la chirurgie de l'obésité
L'obésité dans les pays en développement
Lutte contre l'obésité : les USA contre le reste du monde
Gain de poids chez les époux des opérés
Mortalité et poids
Première étude comparée des traitements de l'obésité morbide
Le combat américain
Négation de l'obésité
Lutte contre l'obésité : se méfier des solutions faciles
Obésité ''volontaire'' en Mauritanie
Accueil > Généralités > Le combat américain

Le combat américain


Le combat américain contre la “junk food”


Aux Etats-Unis, le développement alarmant de l'obésité, qui atteint les proportions d'une épidémie, suscite une prise de conscience croissante de la part du grand public, de médecins, enseignants, mères de famille... Ils s'alarment à juste titre du développement de l'obésité chez les enfants et des déséquilibres alimentaires qui sont provoqués par le mode d'alimentation privilégié dans les cantines scolaires, ainsi que par l'accroissement des pathologies induites par l'obésité (diabète et hypertension au premier plan).

>> Les actions de ces nouveaux lobbyistes s'exercent dans de multiples directions :

Agir sur les autorités locales et les écoles, au besoin par voie législative (ce genre de décision étant très décentralisée aux Etats-Unis), pour éliminer les aliments à haute valeur calorique, limiter les distributeurs, etc. Ce faisant, ils se heurtent aux intérêts de collèges qui voient ainsi diminuer leurs entrées d'argent (car souvent les compagnies rénumèrent les établissements scolaires pour avoir un emplacement distribuant leur produits).

Engager des procès contre les grandes compagnies et l'industrie de la restauration rapide. Durant l'été 2002, un ouvrier d'entretien de 56 ans, César Barber, a engagé à New York contre plusieurs sociétés de fast-food car il souffre de maladies cardiaques liées à son obésité et affirme avoir été trompé par la publicité de ces compagnies et l'absence de mise en garde sur les effets délétères de la ' junk-food '. D'autres actions sont prévues, sur le modèle des grands procès contre les majors du tabac. Rien ne dit encore que les avocats auront gain de cause, car chacun est supposé savoir que l'excès de graisses ou de sucres fait prendre du poids ou favorise le diabète. L'argument des plaignants est que les fast-food n'ont pas prévenu leurs clients que la consommation régulière et (quasi) exclusive de leurs produits pouvaient induire ces maladies.

L'ironie de la situation actuelle est que certains grands industriels du tabac (comme Philip Morris) se sont partiellement reconvertis dans la consommation alimentaire rapide.
Envoyer cet article par email à un(e) ami(e)
Tous les champs sont obligatoires