Qui sommes nous ? - Contacts - FAQ - Partenaires - Lettre d'infos - Plan du site
Ballon intra-gastrique
Principe et mise en place
Indications et contre-indications
Résultats du ballon gastrique
Centres de cures
Psychothérapie
Prévention de l'obésité
Stimulation électrique
Stimulation intra-gastrique
Système ABILITI de stimulation gastrique
Méthodes non invasives
Accueil > Autres traitements > Ballon intra-gastrique > Indications et contre-indications

Indications et contre-indications

>> Les indications. A qui est-il destiné ?

- Les cas d'obésités sévères (plus de 30 kg/m2). La place du ballon parmi les autres traitements dans ces cas n'est cependant pas précisée actuellement.
- Lorsque le poids est insuffisant pour réaliser une gastroplastie (index de masse corporelle inférieur à 35 kilos par mètre carré) ou si le patient refuse une gastroplastie, ou bien s'il y a une contre-indication à l'opération telle qu'un âge ne permettant pas une chirurgie (moins de 18 ans, plus de 60 ans).
- Dans les cas de diabète instable, les cas d'obésité récente (moins de 5 ans) ou si le contexte psychologique est difficile, il y a également indication de ballon plutôt que de chirurgie.

>> Les contre-indications

- Absolues : Ce sont l'alcoolisme, la grossesse, une très large hernie hiatale, des anomalies anatomiques de l'oesophage ou du tube digestif, une maladie organique chronique du tube digestif, un traitement par anti-inflammatoires, corticoïdes ou anti-coagulants, l'alcoolisme ou la dépendance à une drogue.

- Relatives : s'il y a un ulcère de l'estomac ou s'il y a eu une chirurgie gastro-intestinale préalable.

>> Les complications immédiates et à moyen terme

Après la mise en place du ballon des douleurs et des crampes abdominales, un reflux de liquide acide dans l'oesophage, des nausées importantes et des vomissements sont possibles lors des premiers jours. Une surveillance est nécessaire durant les trois premiers jours et des médicaments appropriés sont donnés.
Les complications tardives de type ulcération de l'estomac ne sont observées qu'exceptionnellement avec ce nouveau ballon.
La seule complication grave qui a été observée a été l'occlusion intestinale lorsque le ballon se perfore spontanément et ne passe pas au travers de l'intestin grêle. Ces cas rares ont été observés chez des patients qui avaient été préalablement opérés d'une intervention sur l'intestin, et leur état a donc entraîné une nouvelle intervention. Pour le moment ceci est donc une contre-indication à la mise en place d'un ballon.
Pour plus de sûreté, il est souvent injecté du bleu de méthylène dans le ballon lors de sa pose. Lors de l'élimination, le bleu de méthylène s'élimine par les urines. Le patient doit alors contacter le praticien qui a mis en place la ballon.
Envoyer cet article par email à un(e) ami(e)
Tous les champs sont obligatoires